La réflexologie plantaire

Qu’est-ce que c’est ? Comment ça fonctionne ?

La réflexologie plantaire : stimulation de zones réflexes

 

La réflexologie plantaire se base sur le fait que les organes, les nerfs, les glandes et les muscles du corps sont reliés à des points spécifiques que l’on appelle « points réflexes » ou « zones réflexes » et qui sont situés sur et sous nos pieds.

En stimulant ces points, le réflexologue cherche à agir sur les capacités d’autorégulation de l’organisme et à rétablir l’équilibre naturel que l’on appelle aussi homéostasie.

La réflexologie, une pratique connue depuis des millénaires

La plus ancienne trace de l’existence de la réflexologie plantaire date de l’Egypte ancienne. Une célèbre fresque illustre des soins réalisés sur des pieds et des mains. Les hiéroglyphes signifient : « Ne me fais pas mal » et le praticien répond « Je ferai en sorte que tu me remercies ».

En Chine la réflexologie est pratiquée depuis plus de 5000 ans et on dit qu’elle est l’ancêtre de l’acuponcture. D’où le nom « d’acuponcture sans aiguille » qui est parfois donné à la réflexologie.

Aujourd’hui en occident, on ne peut pas parler de réflexologie plantaire sans évoquer le système nerveux. La réflexologie plantaire est directement en lien avec ce système qu’elle cherche à réguler, à calmer. Le système nerveux est, en effet, parmi les premiers systèmes du corps à être impacté par les effets néfastes du stress.

Le réflexologue agit sur des zones ou points réflexes, riches en terminaisons nerveuses, qu’il va stimuler par un toucher spécifique (pression répétitive, rythmée, …).

Le pied possède 7200 terminaisons nerveuses. La stimulation de ces points va engendrer la transmission d’influx nerveux via la moelle épinière. Cet influx nerveux remonte alors jusqu’au cerveau qui, à son tour, va délivrer des informations aux organes, nerfs, glandes et muscles correspondants afin qu’ils se réajustent.

Merci les endorphines !

Le stress peut être à l’origine de douleur et les douleurs sont à l’origine de stress. Lorsque le stress se répète et devient chronique, les tensions, les crispations augmentent. Les liquides du corps circulent alors moins bien ce qui ne fait qu’accroître ces tensions et provoquer des douleurs. C’est un cercle vicieux.

 Pendant la séance de réflexologie, une sensation de bien-être, de lâcher prise est souvent ressentie. Grâce au toucher mais également à la stimulation de l’hypophyse (glande située dans le cerveau et régulant l’activité de beaucoup d’autres glandes), des hormones, que l’on appelle endorphines, sont délivrées et se répandent dans notre organisme produisant alors d’agréables effets dans tout notre corps.

 Les endorphines sont de puissants analgésiques naturels qui inhibent la transmission des signaux douloureux. La détente éprouvée réduit alors la tension musculaire et le stress.

 

Les pieds, une véritable cartographie du corps humain

Le corps humain est divisé en plusieurs systèmes (ou appareils) qui sont interdépendants : nerveux, digestif, urinaires, respiratoire, hormonal, immunitaire, … Chaque système remplit une fonction précise.

Lorsque tous ces systèmes fonctionnent correctement, nous vivons en bonne santé. Si un des systèmes se dérègle, les autres seront alors affectés.

La réflexologie plantaire s’intéresse, directement ou indirectement, à chacun de ces systèmes. Le réflexologue s’appuie sur cette cartographie du corps qui correspond à ces systèmes et qu’il retrouve projeté sur les pieds.

A chaque « point réflexe » correspond une glande, un organe ou une partie du corps.

 

Activer la circulation sanguine et lymphatique

Lorsqu’un organe, une glande ou un système du corps est en difficulté, des « cristaux » (toxines) peuvent se déposer au point réflexe correspondant. La zone peut-être gonflée, granuleuse, tendue.

Le réflexologue se laisse guider par la qualité des tissus qu’il manipule. Par des stimulations rythmées, cadencées et répétitives, le réflexologue va chercher à les dissoudre, à les déplacer. Les pressions exercées peuvent alors être un peu plus douloureuses sur ces zones.

Ces dépôts de cristaux peuvent aussi être dus à une trop faible activité du système excrétoire. En stimulant les « filtres » de l’organisme que sont les reins, la zone thoracique (les poumons) ou encore les intestins, le réflexologue aide à « relancer la machine » et à ce que les toxines soient bien éliminées.

La stimulation des points réflexes au niveau des pieds entraîne également une activation de la circulation sanguine et lymphatique. Cette circulation relancée, cela participe à l’évacuation des cristaux qui sont alors entraînés par le sang et la lymphe.

Il est important que la personne ayant reçu une séance de réflexologie s’hydrate suffisamment les jours qui suivent la séance afin d’aider à cette détoxification.

Une zone douloureuse sur le pied ne signifie pas pour autant toujours que l’organe correspondant est « malade ». Il peut tout aussi bien s’agir de tensions résultant d’une longue marche, de séquelles d’une ancienne blessure, de chaussures pas adaptées ou encore de durillons ou autres callosités rendant sensible une partie du pied.

Professionnel mais pas médecin

 

HIPPOCRATE, qui était médecin, disait « Divine est l’œuvre de soulager la douleur ».

Le réflexologue plantaire n’est pas médecin. Il n’est pas non plus « thérapeute » au sens médical du terme. Il ne fait pas de diagnostique et ne prescrit pas de médicaments.

C’est un professionnel de la relation d’aide, du bien-être et de la gestion du stress mais son objectif reste semblable à celui d’Hippocrate : soulager la douleur.